Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

dimanche 29 mars 2020 à 9h

POUR UNE PRIME AUX TRAVAILLEU.R.SES QUI TRAVAILLENT FACE AU COVID-19

Face à la crise du nouveau coronavirus, de nombreux travailleur⋅ses continuent de travailler pour assurer nos conditions de vie : alimentation, agriculture, livraison, médecine, aide à domicile, éducation, réparation auto, énergie, artisanat, etc.

Face aux risques qu'ils et elles encourent nous demandons donc une prime exceptionnelle pour tous les petits salaires qui continuent à travailler. Pour financer cette prime nous exigeons une réquisition d'une partie des fortunes des 5 millions de millionnaires français et milliardaires français.
Pour financer la relance de l'économie française suite à l'épidémie de COVID-19, nous exigeons la réquisition de 50 à 70 % de la fortune des millionnaires français⋅es. Si un⋅e millionnaire français⋅e a 50 millions d'euros sur son compte en banque et en actif, il préservera 15 à 25 millions d'euros pour lui/elle, mais l'état réquisitionnera 25 à 35 millions d'euros sur ces 50 millions d'euros.
Toutes ces réquisitions permettront de dégager des centaines de milliards d'euros pour financer les primes aux travailleur⋅ses et financeront l'aide aux entreprises en difficulté, la relance de l'économie via la relocalisation d'industrie en France et le construction de millions d'HLM pour faire baisser les prix des logements permettant aux français⋅es de pouvoir vivre décemment avec un salaire sans être piller par des propriétaires et autres rentiers.
De plus, cette crise nous permet de voir quels sont les métiers essentiels et vitaux, et nous recentrent sur nos priorités. Cela doit donc déboucher sur l'augmentation des salaires des métiers essentiels à la vie qui étaient jusque là sous payer, nous pensons en priorité aux plus bas salaires de tous ces secteurs qui doivent être revaloriser.
De plus, cette crise doit nous permettre de réorganiser l'économie en pensant à l'essentiel et en repensant nos priorités: chaque français⋅e doit pouvoir être logé⋅e dans de bonnes conditions, être nourri⋅e avec des produits sains, être soigné⋅e, être éduqué⋅e, et partager en société.
Pour cela nous devons remettre en question la répartition des richesses et des moyens de production pour qu'elle soit juste.

Nous luttons pour :

- la baisse des loyers (250€ pour 60m2 est le prix aujourd'hui pour certains HLM, cela doit devenir la norme pour tou⋅tes. Pour cela il faut encadrer le prix des loyers, baisser et encadrer les prix de l'immobilier (terrain constructible, prix appartement, etc)

- la construction de 6 millions de logements à bas loyers pour loger les 6 millions de mal logé⋅es en france,

-l'accompagnement et l'aide à l'autoconstruction et à la rénovation écologique

Nous luttons pour :

- un revenu décent à hauteur de 1100€ par mois pour tous les étudiant⋅es, chomeur⋅euses, retraité⋅es, travailleur⋅es précaires, etc. Pour cela il suffit de taxer tous les salaires dépassant 1500€ par mois...

Nous luttons aussi pour la transition écologique :

- le développement des énergies renouvelables,

- le développement d'entreprises agricoles familiales (maraîchage sur 2ha, etc) et d'écolieux autonomes,

- la dépollution (des sols, etc) et la fermeture des entreprises polluantes pour laisser la place à des entreprises écologiques...

- la France "zéro déchet",

- et l'interdiction d'un certain nombre d'objets inutiles et polluants achetables dans le commerce...

Nous luttons pour un travail digne et décent pour tou⋅tes :

- la création d'emplois pour construire les logements dignes et à bas loyers,

- la création d'entreprises agricoles,

- la création d'emplois publics,

- le développement des entreprises innovantes et écologiques,

- l'aide au financement et l'accompagnement de créations d'entreprises beaucoup plus développées qu'aujourd'hui et beaucoup plus accessible à tous celles et ceux qui n'ont pas de capital...

Nous luttons :

- pour l'égalité femme homme,

- et contre toutes formes de violences (psychologiques, étatiques, policières, de groupes sociaux, sexuels, etc)

Nous luttons pour préserver notre système de protection sociale et de santé et l'améliorer :

- créer une seule complémentaire accessible à tous les français⋅es pour que tout le monde puisse se soigner et être remboursé⋅es des soins,

- développer des hôpitaux et soins de proximité (installation de médecins en campagne, etc),

- la formation au collège et lycée sur le régime alimentaire (fruits et légumes médicinaux, de qualité, etc), sur la gestion de son budget/entreprise/projet/citoyenneté/etc, interdiction d'un certain nombre de produits alimentaires et non alimentaires industriels mauvais pour la santé, etc,

- la lutte contre toutes formes de drogues et addictions ( tabac, alcool, drogues, etc) par l'éducation

Nous luttons pour la vie :

- la plantation de 60 millions d'arbres par an en France (arbres fruitiers, médicinaux, anti pollution, contre le réchauffement climatique, pour de la nourriture pour tous, etc),

-la préservation de la diversité de la vie (protection des espèces animales, végétales, etc)

Voila en bref ce qui nous semble le plus urgent pour que chaque personne en France puisse se loger, se nourrir, se soigner, travailler, sortir, se cultiver etc..
Pour autant nous avons des centaines d'autres propositions qui rejoignent le programme et propositions tout autant des autonomes, anarchistes, auto gestionnaires, France insoumise, communiste, écologistes, etc etc

Source : message reçu le 18 mars 10h