Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

samedi 10 novembre 2018 à 20h

Retour en Palestine

Pièce en arabe, sous-titrage en français
suivi d'un court-métrage sur le Freedom theatre et son fondateur, Juliano Mer Khamis et un débat animé par le directeur artistique du Freedom theatre

Retour en Palestine est une production originale du Freedom Theatre, jouée par six jeunes acteurs accompagnés de deux musiciens sur un petit espace délimité au sol, « aussi petit que ce qu'il reste de la Palestine ».
La pièce est une réalisation du projet « Théâtre interactif, un outil pour changer la société » que développe activement le Freedom Theatre en partenariat avec le théâtre Ashtar (de Ramallah) : par le théâtre, interagir avec la population et la pousser à promouvoir des changements politiques et sociaux.
Théâtre de rue, théâtre-forum, et surtout Playback Theatre qui implique les spectateurs dans un acte de création, leur permettent de s'exprimer et d'interagir avec les acteurs. Depuis 2012, le Freedom Theatre pratique le Playback Theatre dans de nombreuses localités de la Cisjordanie : des personnes, dans le public, racontent une expérience vécue que les acteurs restituent sous forme de saynète.

Il s'agit d'un théâtre politique, percussif avec un souci d'esthétique ; quelque chose du théâtre pauvre ; un carré de tapis, des comédiens, en noir, non personnages, représentant toute la société ; des musiciens en direct ; un travail du corps, expression corporelle plus que danse.

Dans la veine du théâtre politique qui vient de Brecht, du théâtre de l'opprimé (Augusto Boal), d'un théâtre qui crée par l'esthétique une distance pour parler, condamner, désigner un présent.Benoit Schwartz (acteur, metteur en scène)

Les soutiens : Fondation La Ferthé, L'Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre, le Collectif Théâtre Palestine fondé par les Amis d'Al Rowwad et ATL Jénine. Remerciements à l'AFPS72

Source : message reçu le 17 septembre 12h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir